Riesling

Le riesling, originaire de la vallée du Rhin et de la Moselle en Allemagne, est issu d’un métissage entre le gouais, importé de Croatie par les Romains, le traminer et la lambrusque, une vigne sauvage. Premier cépage en Alsace (3 500 ha), c’est une « éponge à terroirs » qui donne le meilleur sur des schistes et des granites. D’une fertilité moyenne, il résiste aux hivers rigoureux mais n’aime pas les climats trop chauds.
Il donne des vins secs, très aromatiques et fins, à l’équilibre acide-alcool vif et aptes aux longues gardes. Sensible à la pourriture noble, il donne des vins moelleux d’une bonne acidité (vendanges tardives, vins de glace en Allemagne). Le vieillissement fait évoluer le bouquet vers des arômes d’hydrocarbures.
Le riesling s’accorde avec les poissons grillés ou cuisinés au beurre, les volailles en sauce et les fromages de chèvre frais. En liquoreux, il est parfait sur du foie gras poêlé, des toasts de pain d’épice grillé, un munster affiné ou du roquefort.

Voici le seul résultat